Chronologie sommaire du régime de Vichy

- 16 juin 1940 : Pétain remplace Paul Raynaud à la Présidence du Conseil.

- 17 juin 1940 : Pétain demande un armistice.

- 22 juin 1940 : signature de l'armistice franco-allemand à Rethondes : la France est séparée en deux zones par la ligne de démarcation.

- 2 juillet 1940 : le gouvernement s'installe à Vichy.

- 10 juillet 1940 : le Parlement vote les pleins pouvoirs au président du conseil Pétain.

- 11 juillet 1940 : Pétain promulgue les actes constitutionnels mettant fin à la IIIème République et instaurant l'Etat Français dont il devient chef de l'Etat. Le 12 juillet, Pierre Laval est nommé vice-président du Conseil.

- 3 octobre 1940 : Promulgation du statut des Juifs, les excluant de la fonction publique, des universités, de la presse et du cinéma (publié au JO le 18 octobre 1940).

- 4 octobre 1940 : début de l'internement des Juifs étrangers dans les camps français de la zone non-occupée.

- 24 octobre 1940 : rencontre Pétain - Hitler à Montoire-sur-le-Loir (Loir-et-Cher) qui scelle la collaboration entre le régime de Vichy et l'Allemagne nazie; le 30 octobre Pétain prononce une allocution et déclare j'entre aujourd'hui dans la voie de la collaboration.

-13 décembre 1940 : Pétain fait arêter et démet de ses fonction Pierre Laval, dont il se méfie de l'influence grandissante et de la grande proximité avec l'Allemagne nazie. Il est remplacé à la vice-présidence par Pierre-Etienne Flandin.

- 10 février 1941 : l'Amiral Darlan devient vice-président du conseil suite à la démission de P.E. Flandin.

- 29 mars 1941 : création du commissariat aux questions juives dirigé par Xavier Vallat.

- 27-28 mai 1941 : signature des Protocoles de Paris entre Darlan et Otto Abetz, mettant notamment à disposition de l'armée Allemande les aérodromes du Levant français, le port tunisien de Bizerte et le port de Dakar; bien que non ratifiés, ces accords provoquent les opérations alliées au Levant.

- 14 juillet 1941 : Signature de l'armistice de Saint-Jean d'Acre en Syrie : la France Vichyste perd le Levant qui passe aux mains des Forces Françaises Libres.

- 18 avril 1942 : rappel de Pierre Laval qui devient chef du gouvernement.

- 5 mai 1942 : débarquement Britannique à Diego-Suarez (Madagascar).

- 22 juin 1942 : mise en place de la Relève : des travailleurs volontaires français en Allemagne en échange de retour de prisonniers de guerre/

- 17 juillet 1942 : Rafle du Vél d'Hiv : 12 884 Juifs Parisiens sont arrêtés par la police française et conduits au vélodrome d'Hiver et à Drancy.

- 7 août 1942 : premier convois de Juifs étrangers en provenance de zone libre, livrés aux nazis par le régime de Vichy.

- 4 septembre 1942 : loi de réquisition des ouvriers français promulguée du fait de l'échec de la Rélève et du volontariat.

- 8 novembre 1942 : débarquement allié en Afrique du Nord; les colonies françaises d'Afrique se rallient aux alliées; début de la lutte pour le pouvoir entre les généraux de Gaulle et Giraud.

- 11 novembre, en réaction au débarquement allié en AFN, l'armée allemande envahit la zone non-occupée. Devant l'avance allmande, la flotte française stationnée à Toulon se saborde le 26 novembre 1942.

- 30 janvier 1943 : création de la Milice, sur la base du service d'ordre légionnaire.

- 16 février 1943 : instauration du Service du Travail Obligatoire (S.T.O) imposant le départ d'ouvriers français en Allemagne.

- 6 juin 1944 : débarquement allié en Normandie.

- 15 août 1944 : débarquement allié en Provence.

- 20 août 1944 : Pétain quitte Vichy pour l'Allemagne; Pétain, Laval et les derniers fidèles seront assignés à résidence à Sigmaringen.

- 19-25 août 1944 : Libération de Paris.

- 31 août 1944 : installation du Gouvernement Provisoire de la République Française à Paris.

Le régime de Vichy

Carte de la France occupée de 1940 à 1944 proposée par le site atlas-historique.net

Le régime de Vichy est instauré par le vote du 10 juillet 1940 accordant les pleins pouvoirs à Pétain. La République disparaît de fait avec ce vote et par la promulgation le lendemain des lois constitutionnels instaurant l'Etat français.

La France occupée est alors morcelée en vertu des conditions de l'armistice signé entre la France et l'Allemagne le 22 juin 1940 :

  • L'Alsace-Moselle devient de fait allemande et est germanisée.
  • La région de Lille est rattaché au commandement militaire allemand de Bruxelles.
  • La Zone Occupée passe sous l'autorité du commandement mililtaire allemand en France (Militärbefehlshaber in Frankreich).
  • La Zone Libre (occupée par les allemands à partir de novembre 1942 suite au débarquement allié en Afrique du Nord), qui comprend également les colonies françaises non ralliées à la France Libre du général de Gaulle et la flotte française reste seule sous l'autorité directe de L'Etat Français du Maréchal Pétain, installé dans la ville thermale de Vichy.
  •  

     
         
     
    Lettre envoyée de Stettin le 4 janvier 1944 par un travailleurs français en Allemagne et adressée au Maréchal Pétain. Le Chef de l'Etat bénéficie de la recommandation d'office des courriers qui lui sont adressée, opération effectuée à l'arrivée en France par le bureau Paris-Est-Etranger

    Pétain, chef de l'Etat, et son entourage instaurent un régime dont l'idéologie officielle est la Révolution Nationale.

    Se pose alors la question de l'organisation de la vie politique en France. Les anciens partis de la IIIème République sont dicrédités par la défaite et par le sentiment de scandale et de corruption laissé par la vie politique de l'entre-deux-guerres.

    L'idée d'un parti unique de type fasciste, encouragée par des collaborationnistes tels que Xavier Vallat ou Marcel Déat, ne s'impose pas. Pétain (conseillé par du Moulin de Labarthète), fort de son aura héritée de la guerre de 1914-18, préfère s'appuyer sur les puissantes associations d'anciens combattants qu'il regroupe en une association unique dévouée à la cause de la Révolution Nationale.

    La Légion Française des Combattants est ainsi créée le 29 août 1940.

    La loi du 19 novembre 1941 élargit l'association en Légion française des combattants et des volontaires de la Révolution nationale afin de permettre l'intégration de membres n'ayant pas combattu.

     
     
     
    Lettre à en-tête de la légion française des combattants et volontaires de la Révolution nationale affranchi au moyen d'une machine à affranchier avec slogan de la Légion, envoyée de Marseille le 20 juillet 1943. Le dévouement à la cause pétainiste est illustrée par le slogan La légion demeure le meilleur instrument de la Révolution Nationale - Maréchal Pétain.

    La collaboration

    La collaboration est une attitude qui a pris des formes variées et qui a évolué entre 1940 et 1944. Elle a été à la fois le fait du régime installé à Vichy, et de partisans idéologiques de l'Allemagne nazie.

    La collaboration d'Etat

    La répression politique et les lois antisémites

    Le régime de Vichy hérite d'un système de camps mis en place sous la IIIème République qu'il va amplifier. Leur utilisation va également être modifiée en ajoutant un dimension raciale : si le régime de Vichy comme la IIIème République interne administrativement des opposants politiques et les réfugiés espagnols toujours sur le sol français, ce sont rapidement les Juifs qui sont arrêtés et internés en vertu des lois antisémites promulguées à partir d'octobre 1940.

    Un chapitre dédié est consacré à l'internement sous le Régime de Vichy.

     
         
     
    Lettre envoyée le 8 juillet 1942 du camp de femmes de Brens dans le Tarn, à entête du Ministère de l'Intérieur et de la Direction Générale de la Police Nationale.

    la collaboration militaire : les protocoles de Paris

    Les partis ultra-collaborationnistes

    Des partis ouvertement pro-nazis se sont développés en France, notamment à Paris. Ces partis parisiens, complémentent acquis aux idées nazies, s'opposent violemment au gouvernement de Vichy, jugé pas assez dur et trop pro-anglais.

    propagande (expositions)

    La collaboration à outrance

    Légion des Volontaires Français contre le Bolchevisme et Légion Tricolore

    la Milice

    La chute, l'exil, l'épuration