Camp des Milles (Bouches-du-Rhône)

Camp des Milles (Bouches-du-Rhône)

marques

C.R.E
Les Milles
Camp
des Milles
Dépôt A15IC
Lambesc
 

Sous la IIIème République durant les hostilités (sept. 1939 - juin 1940)

Retour à la page consacrée à l'internement administratif sous la IIIe République.

Le camp des Milles, installé dans une ancienne briquetterie réquisitionnée, fontionne dès le début de la guerre comme centre de rassemblement des étrangers. Il devient en mars 1940 le dépôt d'internés civils A15 IC, mais cette dénomination ne commence à apparaître qu'à Lambesc où le camp est provisoirement transféré dans une ancienne conserverie du 18 avril au 20 mai 1940. A cette date les allemands de 18 à 55 ans sont de nouveaux appelés à rejoindre des camps, et le camp des Milles et désigné comme centre de rassemblement pour la région de Marseille.

Le camp est connu pour avoir eu de nombreux artistes et écrivains internés.

     
 
Carte envoyée le 24 février 1940 par un interné allemand du camp des Milles à destination des Etats-Unis. L'expéditeur explique qu'il ne peut pas expédier son courrier par avion car il doit économiser (sparen). Il explique également qu'il espère devenir bientôt prestataire (c'est à dire travailleur étranger dans un corps de l'armée française)
 
 
     
 
Enveloppe envoyée le 2 mai 1940 par un soldat affecté au dépôt A15IC de Lambesc où avait été alors transféré le camp des Milles.
 
 

Sous le régime de Vichy

Retour à la page consacrée à l'internement administratif sous le régime de Vichy.

Le camp des Milles a fonctionné sous le régime de Vichy. Il a été un des points de destination des internés évacués du Nord et de l'Est lors de l'offensive allemande et de la débacle de mai-juin 1940.

     
 
Carte envoyée par un interné du camp des Milles (groupe VII) à destination de la Suisse.
 
 
     
 
Enveloppe envoyée le 3 mars 1942 de Louisville (Kentucky), USA à un interné du camp des Milles.