Les bureaux-frontière

Ils sont au nombre de huit (*), leur localisation semble assez incertaine et avoir varié au cours de la période des hostilités. Étant à la jonction de la zone de l'avant (zone des armées) et de l'arrière, ils sont souvent logiquement situés au sein des gares régulatrices :


(*) Catalogue des oblitérations militaires françaises 1939 - 1945, Bertrand Sinais, 1979
  • Bureau-frontière F (non localisé)
  • Bureau-frontière G (non localisé)
  • Bureau-frontière H (gare régulatrice n°3 de Saint-Dizier)
  • Bureau-frontière J (gare régulatrice n°4 de Vesoul)
  • Bureau-frontière K (gare régulatrice n°5 de Troyes)
  • Bureau-frontière M (gare régulatrice n°7 de Creil)
  • Bureau-frontière Q (non localisé)
  • Bureau-frontière U (Ajaccio)

         
     
    Lettre de service recommandée du 16 mai 1940 envoyée par le secteur postal 217 (attribué à la 5ème armée - éléments organiques) à destination du bureau-frontière K au secteur postal 120 (attribué à la gare régulatrice n°5 de Troyes).