L'Auslandsbriefprüfstelle Ac de Cologne

L'ABP Köln (Cologne, en français) a été créé le 18 novembre 1939.

Elle a été en charge du contrôle du courrier des prisonniers de guerre allemands à l'étranger, ainsi que du contrôle du courrier échangé avec la Belgique et les Pays-Bas. Le courrier en provenance ou à destination de France a été contrôlé par l'ABP Cologne selon les modalités suivantes :

Le contrôle du courrier des prisonniers allemands en France avant la défaite française de 1940

L'ABP Cologne a été en charge du contrôle du courrier des prisonniers de guerre allemands en 1940 durant une période probablement relativement courte avant l'offensive allemande en France et la défaite française. Auparavant c'était essentiellement l'ABP Francfort qui assurait le contrôle du courrier des prisonniers allemands en France. Selon Landsmann, l'ABP Cologne n'a contrôlé les courriers de prisonniers de guerre qu'à partir d'août 1940 mais l'exemple ci-dessous montre que des cas antérieurs existent.

 
 
     
 
Enveloppe envoyée le 17 mars 1940 prise en charge par le bureau ambulant ferroviaire de la ligne Soest-Nordden à destination du SP 363 attribué aux prisonniers de guerre de la IIIe armée française. La lettre a été contrôlée à Cologne au départ, a transité par le bureau Paris-centralisateur et a été contrôlée par la commission de censure UP50.
 
 
Journal des débats politiques et littéraires
Journal des débats politiques et littéraires du 21 novembre 1940
Source: gallica.bnf.fr

Reprise des relations postales entre la zone occupée et l'Allemagne, l'Italie et la Belgique

Le contrôle du courrier de France occupée vers l'Allemagne (novembre 1940 - fin 1941)

 
 
Imprimé envoyé de Paris vers l'Allemagne le 25 août 1941, contrôlé par l'ABP Cologne.
 
 

Le courrier en provenance de France occupée et à destination de l'Allemagne est contrôlé par l'ABP Cologne du rétablissement des relations postales le 19 novembre 1940 jusqu'à environ fin 1941.

À partir de fin 1941, le courrier de France occupée vers l'Allemagne est contrôlé par l'ABP Francfort.

Le courrier circulant dans le sens Allemagne vers la France est lui contrôlé par l'ABP Francfort dès 1940.

 
 
     
 
Carte postale envoyée le 12 août 1941 de l'Ain vers la Moselle annexée à l'Allemagne, taxée pour affranchissement insuffisant (le tarif de la carte postale pour l'étranger à 1fr50 s'appliquait), et contrôlée par l'ABP Cologne.
 
 

Le contrôle du courrier de France occupée vers la Belgique (19 novembre 1940 - juillet 1943) et les Pays-Bas (20 avril 1941 - juillet 1943)

Le courrier échangé entre la France occupée et la Belgique et les Pays-Bas (dans les deux sens) est contrôlé par l'ABP Cologne du rétablissement des relations postales le 19 novembre 1940 pour la Belgique, le 20 avril 1941 pour les Pays-Bas, et ce jusqu'à juillet 1943.

À partir de juillet 1943, c'est l'ABP Paris qui contrôle l'ensemble du courrier échangé entre la France (zones nord et sud) et la Belgique et les Pays-Bas

 
 
     
 
Lettre envoyée le 31 mars 1941 de St-Vincent de Tyrosse (Landes) vers la Belgique. Bande et cachet de contrôle de l'ABP Cologne.
 
 
     
 
Lettre envoyée le 31 novembre 1942 de St-Vincent de Tyrosse (Landes) vers la Belgique. Bande et cachet de contrôle de l'ABP Cologne. On remarque les marques de révélateur chimique destiné à faire apparaître d'éventuelles messages écrits à l'encre sympathique.
 
 
 
 
Lettre envoyée le 9 mars 1943 de Paris vers la Belgique. Bande mécanique de contrôle de l'ABP Cologne.